Culturelles

Ronda a été un lieu de passage obligatoire pour les voyageurs romantiques qui, au cours des XVII et XIXème siècles, ont découvert le charme ensorcelant de Ronda et de l’Andalousie : Rilke, Doré, Joyce et plus récemment Lorca, Alberti, Hemingway ou Orson Welles, dont les cendres reposent dans cette ville merveilleuse.

Une promenade nocturne dans le centre historique, ancienne médina musulmane, est une expérience tout simplement inoubliable. L’église Santa María la Mayor, le Palais du Roi Maure (Palacio del Rey Moro), la Maison du Géant (Casa del Gigante), le Palais de Mondragon (Palacio Mondragón) ou les Bains Arabes (Baños Árabes) sont quelques uns des monuments que vous pourrez découvrir et visiter dans la partie la plus ancienne de la ville.

Le Pont Neuf (Puente Nuevo), merveille technologique de l’époque, nous permet de franchir un précipice impressionnant, qui sépare la vieille ville de la partie plus récente, à cent mètres au-dessus de la rivière Guadalevín. Les arènes (Plaza de Toros), les plus anciennes d’Espagne, et la Carrera Espinel nous emmènent dans le centre animé et commercial.

Entre le Pont Neuf et les jardins de l’Alameda s’étire l’obligatoire promenade au bord de la falaise, dont la vue depuis les balcons suspendus au-dessus du précipice vous coupera souvent le souffle. Un coucher de soleil derrière la Sierra de Grazalema depuis les balcons du Tajo est l’un des plus beaux souvenirs que vous emporterez de notre ville.